Août21
querqueville
Brouillard
17°C
 
Horaires de marées

Pour la propreté de notre ville, évoluons

La Ville lance un plan d’actions sur la propreté urbaine autour de quatre axes prioritaires : le désherbage de l’espace public, les sacs poubelle attaqués par les goélands, les déjections canines et l’affichage sauvage.

Quatre priorités ont été définies par la Ville de Cherbourg-en-Cotentin pour l’amélioration de la propreté urbaine. A commencer par le désherbage de l’espace public avec 184 000 euros investis dans du matériel pour éradiquer mécaniquement la végétation spontanée : 13 désherbeuses autotractées et 6 rétrosécateurs. Par ailleurs, pour rivaliser avec les “mauvaises” herbes, Cherbourg-en-Cotentin préconise de végétaliser ses pieds d’arbres et de murs. Avantages : choisir ses plantes au lieu de les subir et favoriser la biodiversité. Enfin, un plan de rénovation des trottoirs a été adopté. Il prévoit d’intégrer la contrainte du désherbage et du nettoiement dès la conception des projets de voirie. Les blocs de béton seront ainsi désormais évités au niveau des rétrécisseurs, car leur nettoyage s’avère compliqué.

Deuxième axe : régler le problème des sacs poubelle attaqués par les goélands. Rappelons qu’en centre-ville, les sacs doivent être sortis à partir de 18h30, pour un ramassage entre 19h et 23h, afin d’éviter de laisser aux volatiles le temps de les éventrer. Un agent de la Ville sera assermenté pour dresser des contraventions en cas de non-respect des règles de sortie des poubelles.

Parallèlement, Cherbourg-en-Cotentin a adopté un plan relatif à la mise en place de conteneurs enterrés. Huit points de collectes ont déjà été créés dans l’hyper-centre. Ces points de collecte seront étendus à raison d’un à deux par an (pour un investissement de 45 000 € l’unité), là où les besoins s’en feront sentir.

Troisième axe : les déjections canines qui contribuent elles aussi à nuire à la propreté de l’espace public. Il existe déjà 22 distributeurs de sacs et 30 canisites sur la commune déléguée de Cherbourg-Octeville. Un travail de recensement sera prochainement mené sur les autres communes déléguées, visant à améliorer leur signalétique et l’information des habitants concernant ces espaces et à en créer de nouveaux en cas de besoin identifié. Pour sensibiliser les propriétaires de chien, un éducateur canin interviendra également plusieurs fois par an.

Enfin, les tags et affichages sauvages nécessitent des actions de nettoyage conséquentes et un budget de 64 000 euros par an. Rappelons que des murs d’expression, en lien avec l’association WalkArt, permettent aux amateurs de graffitis ou toute forme de peinture de s’exprimer en toute légalité. Ces murs sont situés : tunnel sous le boulevard de l’Atlantique, pied de la passerelle du boulevard de l’Atlantique, tunnel avenue René Schmitt, salle d’activité de la Polle, passage longeant la salle d’athlétisme Maxime Leluan – stade Postaire, 2 murs derrière les buts de la Fauconnière, mur est de la MJC La Brèche, 2/3 du bowl du skatepark, abribus place des Caveliers.

Arrêté muncipal entretien des trottoirs et caniveaux AR 2017_0132_CC du 13/01/2017

Les commentaire sont fermés.